L’édition 2019 s’ouvre lundi 18 mars à 19h30

Suite au succès de l’édition 2018, les Semaines de la Folie Ordinaire sont de retour en région parisienne !
 
L’édition 2019 s’ouvre lundi 18 mars à 19h30 dans la grande salle de la Parole errante (9, rue François Debergue, m° Croix de Chavaux, Montreuil) avec la projection de « Un petit peuple qui va là-bas » de Catherine Vallon, suivie par une discussion avec la réalisatrice.
Au plaisir de vous y retrouver !
1552584385045blob.jpg

Fiction / Contemporain / 59 min / 2018

Le film nous entraîne dans l’étrange voyage d’une tribu, d’un petit peuple nomade qui n’a de terre que celle qu’il crée. Le film, cartographie de l’aventure poétique que Catherine Vallon, auteur-metteur en scène, a vécue avec les acteurs/patients de la clinique psychiatrique de La Borde, est une invitation à expérimenter les vertiges et les transports d’une réalité qui sans cesse nous échappe. Sur les pas d’un petit peuple en devenir.

Un film écrit et réalisé par Catherine Vallon / Produit par Gaëlle Jones – Perspective Film

Avec les comédiens/patients de la troupe de La Borde :

Noëlle D., Claire C., Nicolas G., Antoine P., Claire M., Claude R., Olivier T., Monique M., Robin L., Dominique R., Gérald B., Denise A., Solène L., François H.

Image Guillaume Bureau / Son Fabrice Naud / Montage Juliette Penant / Montage son Florent Klockenbring / Musique originale Philippe Allée


Les Semaines de la Folie ordinaire (SDLFO) ont été créées en 2011 à Reims par le collectif Artaud, un collectif de patient(e)s et soignant(e)s, en contrepoint des « Semaines d’information sur la Santé mentale ».

Au travers des manifestations culturelles et artistiques, des rencontres et des débats, nous souhaitons questionner la politique dite de « santé mentale ». C’est l’occasion de créer et rendre visible des espaces libres, créatifs et politiques ; se redonner de l’air collectivement; se réapproprier les questions liées au soin et à l’accueil ; continuer à nourrir nos luttes et se raconter avec nos mots !

Dans un contexte de luttes sociales intense, l’édition 2019 sera traversée par différents axes élaborés en amont et pendant les SDLFO : l’approche critique de la question du numérique – thème phare des SISM -, les auto-média, la précarité, les mots qui disent la maladie, le soin entre autonomie et contrainte, l’entre-aide etc…

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s