Commission contre les outils gestionnaires du Printemps de la Psychiatrie

Le mardi 24 mars au Shakirail – Paris 18e

Commission contre les outils gestionnaires du Printemps de la Psychiatrie : « Comprendre la logique gestionnaire à l’aune du Recueil d’Informations Médicales en Psychiatrie (RIM-P) et se donner les moyens de lutter contre l’informatisation et la marchandisation des soins psychiques. »

La Commission Action Contre les Outils Gestionnaires du Printemps de la Psychiatrie s’est créée en 2019, à la suite des différentes mobilisations qui ont eu lieux ses dernières années dans les secteurs de la psychiatrie, du social et du médico-social.

Nous nous sommes retrouvés dans cette Commission autours de mêmes questionnements. A quoi servent véritablement ces logiciels tels que Cortexte, Isis, Cosmo ou encore Siao ? Comment comprendre leur développement exponentiel qui envahit les lieux d’accueil, de soin et d’accompagnement social ?

Nous sommes de plus en plus nombreu.x.ses à prendre conscience des aspects intrinsèquement néfastes de l’informatisation de nos secteurs et des pratiques de recueille de données médicales dont ils permettent l’intensification et la généralisation. Au sein de la commission, nous tentons depuis plusieurs mois de comprendre et d’analyser les logiques et stratégies qui motivent nos gestionnaires à nous imposer ces logiciels informatiques qui, par ailleurs, n’ont jamais été revendiqués par aucun professionnel dans aucun mouvement social tendant à l’amélioration des conditions de travail en Psychiatrie. Nous savons qu’en revanche, ces logiciels demandent toujours plus de temps pour être remplis détournant les soignants du cœur de leur métier : la relation avec les patients et le travail clinique reposant sur les temps d’élaboration en collectif.

Nous souhaitons ouvrir nos discussion à d’autres, et c’est pourquoi nous nous inscrivons dans les Semaines de la Folie Ordinaire Francilienne, dans la continuité de la précédente édition où était organisée une discussion sur l’ « E-santé mentale » avec le Collectif Écran Total qui lutte contre la numérisation de nos vies. Car c’est aussi grâce à cette rencontre que cette commission s’est constituée.

Nous aimerions déplier avec vous l’impact de ces logiciel en Psychiatrie sur les conceptions soignantes, le contrôle des équipe et des patients, la réduction constante des moyens alloués à la Psychiatrie et en quoi ils ouvrent sur de nouveaux marchés de la santé mentale.

Comment pouvons-nous réagir face à ce déferlement de l’informatique ? Nous imaginons actuellement construire ensemble une grève des données informatisées en Psychiatrie mais comment et de quelle façon ? Nous souhaiterions en débattre ensemble. Bien entendu, il s’agit aussi de penser les conditions matériels d’une psychiatrie à visage humain, respectueuse de l’histoire de chacun, et tourné vers l’accueil inconditionnel de la souffrance psychique.

Nous ouvrirons la séance avec une présentation de la Commission et des travaux en cours puis nous laisserons les présent.e.s prendre la parole, nous questionner, partager leur connaissances, témoigner etc.

Rendez-vous le mardi 24 mars de 19h à 21h30 au Shakirail, 72 rue Riquet 75018 Paris, proche de l’arrêt de Métro Riquet de la ligne 7 et de l’arrêt Marx Dormoy de la Ligne 12.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s